26.10.09

mémoire

L'autre jour, à la supérette, ma mémoire s'est évanouie. Comme ça, sans prévenir.

Je suis à la caisse, en train de penser que je vais payer par carte. Je réfléchis, par réflexe, au code. Et là, c'est le blanc. Ou le noir. Ou le néant. Plus rien ne me revient comme code "sûr". Mon ancien code, de l'ancienne banque, est là alors que je devrais l'avoir déjà oublié. Et le nouveau, ben... j'hésite entre 2-3 codes, en fait. Et impossible de me rappeler lequel est le bon, d'ailleurs je crois bien qu'aucun des codes qui tournent dans ma tête n'est le bon ! 

Pas de panique. Je ne dis rien, je paie avec un chèque, c'est plus sûr...

Et puis je rentre, en passant pas la banque retirer de l'argent, quand même. Je me dis que si je me trompe 3 fois de code, à la banque, je pourrai leur expliquer tout de suite.

Devant le distributeur de billets, je me dis que la mémoire, c'est surprenant. Je n'arrive pas à me rappeler les chiffres du code, mais mes doigts le composent automatiquement, par mémorisation tactile de l'emplacement des touches. Ouf...

J'ai toujours trouvé que ma mémoire fonctionnait bizarrement. Je retiens des trucs inutiles. Je retiens qu'un truc est écrit à tel endroit de la page d'un livre (en haut à gauche, par exemple). Je n'utilise pas d'agenda (non, toujours pas !). Je retiens des rythmes et des mélodies sans trop de problèmes. Mais difficilement les paroles des chansons. Et peu souvent les visages des gens. 

Parfois je voudrais contrôler ma mémoire, ranger des trucs dans un coin du cerveau, loin. Faire de la place pour les mémoires qui me font défaut.

2 commentaires:

maikressemarinette a dit…

Houlala... ça ne s'arrange pas!! Dire que tu ne te rappelles de nous (les filles de là-bas, au sens large) uniquement parce que nous sommes dans tes adresses mails...
Sinon, il y a des ateliers "mémoire" à la MGEN...mais je crois que tu vas devoir attendre la retraite!

sylvette a dit…

marinette... vous êtes aussi dans le répertoire téléphone... mais je n'aime pas beaucoup téléphoner !