7.9.09

au Louvre

Maintenant qu'on a un pass'éducation, faut en profiter. 

J'étais au Louvre. Par la petite entrée, celle dans l'aile je ne sais plus quoi, pas par la pyramide. Je passe le contrôle "montrez votre sac", et puis je descends sous la pyramide.

1er escalator, pas de soucis, j'y suis seule, tranquille. Quand même, je me dis qu'ils sont assez raides, ces escalators.

Vers le 2ème, des gens me doublent, parce que je suis une grande flâneuse. J'arrive devant ce 2ème escalator, donc. Et j'y vois une vieille dame, toute tremblotante. Je m'approche, je vois qu'elle sanglote. Elle est complètement paniquée, en fait, coincée seule entre ces 2 escalators, doublée par des personnes qui ne remarquent rien (ont-ils des yeux et des oreilles ?). 

Je lui propse mon aide, lui tenir le bras pendant la descente. Mais elle est vraiment bloquée. Alors on papote, on parle de tout et de rien. Elle a fait des études au Louvre, elle le connaît comme sa poche, ce musée (même ce passage d'escalators), elle est venue écouter une conférence.

Une dame passe, et se propose de prévenir quelqu'un, en bas... genre "Pouvez-vous arrêter l'escalator 2 minutes, s'il vous plaît ?".

Et la vieille dame et moi, on continue à papoter. De temps en temps, je lui propose de réessayer la descente, ensemble. Tout arrive... à la condition que je porte son sac, elle veut bien s'accrocher à mon bras et essayer. Hop ! C'est parti. 

Et c'est réussi. Je l'accompagne vers la salle de sa conférence, et la quitte ici. 

Et puis les larmes de la vieille dame sont un peu passées dans mes yeux, quand même.

(Pendant tout ce temps, un bon quart d'heure, je pense, personne du Louvre n'est intervenu. Moi, je croyais naïvement que tout était télésurveillé...)

2 commentaires:

maikressemarinette a dit…

Garde ton âme de villageoise...et ton esprit ouvert (mais évite d'embuer mes yeux dès le matin!!).

Valoupette a dit…

C'est dingue ça de voir ça ! Ils sont incroyables les gens qui ne s'arrêtent pas quand même !
J'imagine bien le réconfort pour cette Dame d' entendre une voix si douce.