4.8.09

clapotis

Il est chouette, ce mot : "clapotis". Il sonne bien, je trouve.

Le thème de cet article, ce n'est pas "qu'il est joli, ce mot", mais en cherchant un titre, je me suis dit que je l'aimais bien, ce mot.

Alors, voilà. Ici, tous les jours, je pourrais mettre des bottes en caoutchouc et jouer dans l'eau. Tous les jours, il y a des petits ruisseaux dans les rues. Ces ruisseaux contournent les roues des voitures, passent par-dessus les bateaux des trottoirs, et surtout, emportent les saletés avec l'aide des balayeurs. Tous les jours, ça coule, pour nettoyer les rues.

Alors, il faut emjamber, éviter ou au contraire sauter dedans. Lever les pieds sur le cadre quand je  franchis ces mini-fleuves et que je suis en vélo. J'aime bien, ça réveille la route. Et comme chez moi, les rues sont en pente, l'eau prend de la vitesse, elle s'imagine se transformer en cascade.

3 commentaires:

Bab a dit…

Punaise, elles sont larges les rues à Paris !!!! ;-))

allez !

maikressemarinette a dit…

Et as-tu rencontré ces petits rouleaux de moquette qui contiennent le petit fleuve aux coins des trottoirs?

sylvette a dit…

marinette... ayé, je les ai vus ! grâce à tes yeux...