9.7.08

P


Les pâtes, c'est bon.
C'est facile à cuire, pas cher, et en plus ça cale l'estomac pour quelques temps.

Bon, c'est vrai, c'est parfois difficile à doser. Du coup, on en mange pendant 3 jours.
Mais ce qui est bien, c'est qu'on peut y ajouter ce qu'on veut : petits légumes, sauces, viandes, fromages... Et juste du beurre salé, c'est suffisant si vraiment on a la flemme.

Dans le magasin, au moment d'acheter les pâtes, il faut réfléchir : quelle forme ? quel temps de cuisson ? Avec combien d'œufs ? Quelle marque ou non-marque ? Pfff... ça demande beaucoup de concentration. Mais c'est essentiel d'avoir toujours un paquet de pâtes dans le placard (comme du riz, d'ailleurs). Utile en cas de visites imprévues, utile les jours de pas-envie-de-cuisiner, utile les jours de frigo vide et grande faim. Indispensable, donc.
Même si on n'en fait pas si souvent que ça, des pâtes, en fin de compte !


Les pâtes à gâteau, à quiche, c'est intéressant aussi. C'est rigolo de les faire soi-même, de malaxer. Après, c'est parfois difficile à étaler, mais c'est pas grave, il suffit de coller les bouts de pâte dans le moule, ça s'assemble à la cuisson grâce au beurre...
Ma recette :
Malaxer 200g de farine avec 100g de beurre (doux ou salé, ou mélangé, selon ce qu'on veut mettre sur le fond de tarte). Ajouter une pincée de sel (sauf dans le cas de beurre salé !). Mettre un peu d'eau, et former une boule de pâte. Ajouter autant d'eau que nécessaire, mais faut pas que ça colle...
Voilà, c'est prêt.
Et le meilleur, c'est quand il reste un petit bout de pâte : mettre un carré de chocolat, entourer de pâte et faire cuire...mmmmm....