24.6.08

tombée de l'arbre


Cette innocente bête n'est en réalité pas si innocente que ça.

Un jour, sur une plage ensoleillée d'un lac du Jura, des personnes dotées d'un cerveau en vacances se reposaient sur leurs serviettes.
Tout allait bien. La crème solaire était étalée, les lunettes de soleil à portée de mains, posées sur une de ces revues qu'on n'avoue lire qu'en été. Forcément, le cerveau en vacances aime les lectures reposantes des magazines, ces mêmes magazines qu'on lit pourtant aussi en cachette chez le dentiste.

Bref, tout ce petit monde était pénard, sommeillant à demi, alternant baignades dans l'eau fraîche et siestes sous les arbres.

Et là, ce fut le drame.
Sylvette sursauta. Elle criailla (ben oui, elle ne cria pas vraiment, on n'allait quand même pas réveiller tous ceux qui dormaient vraiment).
(C'est d'ailleurs depuis ce jour qu'elle ne regarde plus les chenilles du même œil. Elle utilise plutôt ses deux yeux, et se rappelle aussi qu'il n'est pas toujours bon de fainéanter sous des arbres qui n'arrivent pas à retenir les chenilles dans leurs branches. Et les chenilles n'aiment pas ça : elles chutent alors de tout leur poids sur la personne qui sieste juste en-dessous des branches traîtresses.)

Cependant vite remise de ses émotions chenillardes, Sylvette prit la chenille en photo, la vira délicatement et sûrement, et se retourna sur sa serviette pour mieux apprécier l'été...

2 commentaires:

maikressemarinette a dit…

Haaaaaaaaaaaaaaa, que la nature est sauvage et féroce!!

lili a dit…

oh!! une bête vivante sur ton blog! ça me rassure!

Bisous
Lili